4 erreurs commises par les affiliés lors de la monétisation de leur audience

4 erreurs commises par les affiliés lors de la monétisation de leur audience

De nombreuse personnes possédant une l'influence sur internet choisissent l'affilaition afin de gagner de l'argent. Voici 4 erreurs à éviter

Vous vous êtes inscrit à un programme d’affiliés, mais vous n’avez pas encore réussi à monétiser votre audience. Qu’est-ce qui n’a pas marché ? Le problème vient-il des produits ? De la concurrence ? Ou bien c’est vous qui ne réalisez pas une bonne promotion ?  Afin de vous accompagner sur le chemin de la réussite nous avons réalisé une liste des 4 erreurs le plus communes et qui empêche de monétiser votre audience.

 

1. Le produit n’est pas proposé au bon public

La première erreur susceptible d’empêcher votre succès en tant qu’affilié consiste à ne pas mettre en phase le produit et les consommateurs. Qu’est-ce que cela signifie exactement ?

Tout d’abord vous devez bien identifier qui sont vos abonnés? Habituellement, votre site Web propose quel type de sujet ?  Quels sont les produits les plus recherchés par vos abonnés ? Si le sujet de choix sur votre blog est la technologie et que vos abonnés veulent acheter la nouvelle Xbox, mais vous faites la promotion de chaussures et de vêtements, votre erreur est ici ! Vous devez identifier quels produit vos followers sont susceptibles d’acheter ou bien d’éprouver un intérêt afin de faire la promotion de la manière la plus juste possible.

Un autre conseil important est de tester et d’utiliser vous les produits que vous-même recommandez. Si tel est le cas, achetez ou demandez au vendeur un échantillon. Il faut connaître à fond les produits que vous proposez à votre audience.

2. Choisir une stratégie de promotion inadaptée

Si vous n’avez pas encore vendu de produit, peut-être votre stratégie de promotion ne marche pas. Les affiliés de succès ont toujours un bon site Web, un domaine qui leur appartient et des profils sur les réseaux sociaux.

Choisissez un nom de domaine approprié, créez un blog et alimentez votre site avec du contenu pertinent et en rapport avec les produits qui font l’objet de votre promotion. Cela permet de donner un aperçu des produits, donner davantage d’information sur le produit et mettre en place une réelle stratégie de vente.

Quand vous serez plus sûr par rapport à votre stratégie de promotion, pensez à faire des annonces sur des sites et des blogs liés à votre branche ou sur de grands canaux de trafic, tels que Google AdWords et Facebook Ads. Utilisez ce trafic non pas pour vendre directement, mais pour construire votre audience et, de préférence, pour construire une liste d’e-mails afin que vous puissiez continuer à vous adresser à vos visiteurs.

Votre stratégie de promotion ne doit pas être focalisée sur les ventes, mais plutôt sur la recommandation. En effet, vous êtes un affilié et non pas un vendeur ! Votre objectif doit être de générer du trafic sur votre site, créer de la confiance grâce aux informations que vous diffusez, pour devenir une référence dans votre domaine. C’est ainsi que vous allez obtenir des abonnés d’une façon organique et convertir des ventes grâce à votre bonne réputation !

3. Devenir un spammer

Ce n’est pas parce que vous voulez promouvoir vos produits que vous allez commencer à faire des posts avec des liens vers ces produits sur les pages personnelles de vos contacts sur Facebook. Et encore moins envoyer des messages directs via Twitter. Ou encore pire, utiliser le chat de ces réseaux pour le faire ! Acheter des listes d’e-mail n’est pas non plus une bonne option !

Ce type de pratique peut anéantir vos possibilités de succès et générer une fuite de la part de vos visiteurs. Construire une base de contacts solide, composée de personnes qui souhaitent vraiment être au courant des nouveautés et des produits de votre domaine d’intervention. Pour ce faire, affichez un lien d’inscription à un bulletin sur votre site Web, proposez des contenus exclusifs en échange des données d’inscription, faites la promotion des produits sur les réseaux sociaux, mais toujours avec prudence, sans être invasif !

4. Ne pas surveiller la concurrence

Pour conclure, autre erreur qui peut réduire vos ventes consiste à ne pas observer la concurrence et à ne pas adapter votre stratégie à celle-ci. Dans ce cas, la concurrence peut être les sites similaires au vôtre et qui recommandent le même produit ou des produits semblables.

Dans ces cas, il y a des stratégies qui peuvent vous mettre en évidence aux yeux du consommateur et les faire acheter chez vous. Par exemple :

  • Se mettre en relation avec votre audience, en partageant des informations et du contenu pertinent avant de proposer quelque chose à acheter ;
  • Offrir du contenu numérique en cadeau aux clients qui font des achats grâce à votre recommandation ;
  • Proposer aux acheteurs un canal de communication direct avec vous, par exemple, via e-mail ou Skype ;
  • Donner accès à un groupe fermé (sur Facebook) ou à un groupe ou liste d’e-mails, par exemple, réunissant des personnes aux intérêts similaires à ceux de votre client idéal.

Observez ce que les affiliés concurrents sont en train de faire. Il est possible d’apprendre avec eux, en observant aussi bien certaines erreurs en commun que les meilleures pratiques.

Maintenant que vous avez déjà pris connaissance des erreurs qui peuvent avoir des conséquences sur vos commissions, vous êtes prêt à revoir votre stratégie en tant qu’affilié ? Si vous avez des doutes concernant une action spécifique que vous avez développée, n’hésitez pas à laisser votre commentaire !

 

 

Notre site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation.