4 indicateurs auxquels les producteurs numériques doivent faire attention !

4 indicateurs auxquels les producteurs numériques doivent faire attention !

Un producteur numérique est avant tout un entrepreneurs ! Et pour agir en tant que tel, nous avons préparé un liste de 4 indicateurs que vous devez utiliser

Si vous souhaitez avoir votre propre business sur Internet, vous devez penser comme un entrepreneur. Cela passe par le fait de se fixer des objectifs, savoir mesurer et comprendre certains indicateurs pour avoir du succès dans vos actions et parvenir à suivre vos résultats.

Il est fondamental de savoir ce que signifie chaque information générée par votre affaire. Cela vous aide à vérifier ce qui marche et ce qui n’a pas marché dans vos stratégies. Toutefois, avant même de commencer à analyser les résultats, il faut savoir ce que vous devez contrôler.

L’indicateur est tout ce que vous parvenez à mesurer (ou chiffrer) dans un univers donné. La dimension est l’ensemble des indicateurs.

Mais que veut dire cela ?

Pensez au volume d’arbres dans une forêt. D’après cet exemple, le nombre d’arbres est un indicateur, tandis que la taille de la forêt, avec tous ces arbres, est une dimension.

Pourquoi devez-vous connaître cela pour produire et vendre des produits numériques ? C’est justement cela que nous allons vous expliquer, en montrant les principaux indicateurs que vous devez connaître pour améliorer vos stratégies de marketing !

Pourquoi faut-il penser aux indicateurs ?

Créer des produits de qualité est essentiel pour un bon fonctionnement de votre affaire. Cependant, ce n’est pas possible de compter uniquement sur la chance pour avoir quelque chose de bien fait. Il faut être attentif à certains processus qui peuvent mesurer tout ce que vous faites.

Un bon marketing de contenu est celui qui accorde de l’importance à la performance et aux résultats. À cet effet, il faut penser en termes d’indicateurs.

L’une des plus grandes erreurs commises par ceux qui pensent à ce type de stratégie de marketing consiste à ne rien mesurer. Toutefois, trop mesurer n’est pas intéressant non plus, car cela rend les procédures plus compliquées. C’est pourquoi, il est important de trouver un juste milieu pour la fréquence et la quantité d’indicateurs.

Pour déterminer quel est cet équilibre par rapport à ce qui doit être mesuré, vous devez :

  1. Avoir une hypothèse.
  2. Tester cette hypothèse.
  3. Accompagner les indicateurs pour voir ce qui s’est amélioré ou a empiré.
  4. À partir de cela, définir la fréquence de mesure. Il est essentiel pour que vous puissiez faire les ajustements nécessaires.

De plus, il est important de déterminer la façon dont vous pourrez atteindre vos objectifs et documenter toutes les stratégies qui seront utilisées. Ainsi, vous parvenez à voir ce qui n’a pas marché et vous pouvez ajuster vos résultats pour ne pas répéter l’erreur. Ou même le contraire : vous pouvez répéter des stratégies qui ont donné de bons résultats et faire de petits ajustements pour améliorer encore plus leur efficacité.

Différences entre KPI et indicateurs.

Avant même de savoir quels sont les principaux indicateurs que tout producteur doit avoir à l’œil, il est nécessaire de les différencier du KPI.

Le Key Performance Indicator ou, en français, l’Indicateur Clé de Performance équivaut à la mesure la performance de toutes les procédures utilisées par une entreprise pour atteindre ses objectifs initiaux.

Donc, le KPI est l’indicateur qui montre si votre produit ou service parvient à atteindre l’objectif initial déterminé. Il est créé à partir des indicateurs et a pour objectif de montrer mathématiquement si un objectif déterminé a été atteint.

Tandis que les indicateurs sont des façons claires, simples et objectives de surveiller et d’évaluer les procédures stratégiques. Avec eux, il est possible de mesurer le comportement des utilisateurs sur vos pages. C’est-à-dire qu’il s’agit d’indicateurs qui montrent l’implication de la persona pour chaque campagne.

Un bon indicateur est celui qui est :

  1. Ponctuel : c’est-à-dire un résultat qui arrive au bon moment.
  2. Pertinent : il doit montrer des résultats qui sont réellement intéressants pour votre affaire.
  3. Utile : il faut que l’indicateur ait une quelconque utilité à ce moment spécifique d’analyse.
  4. Simple : lorsque vous regardez les résultats, vous devez comprendre à quoi ils servent. C’est pourquoi il est important d’utiliser des termes faciles qui aident à comprendre.

Pour mieux comprendre ces différences, voyez quelques exemples de KPI et d’indicateurs les plus utilisés en e-commerce et en marketing digital :

KPI :

  • Temps de permanence de l’utilisateur sur le site
  • Taux de conversion de ventes
  • Total de recette divisé par le total des ventes (ticket moyen)
  • Quantité de signatures de newsletter

Indicateurs :

  • Coût d’acquisition de client (CAC)
  • Lifetime value (LTV)
  • Retour sur investissement (ROI)
  • Taux de rejet

Principaux indicateurs à utiliser

Si vous voulez atteindre de bons résultats finaux, vous devez consacrer du temps à accompagner de près tout ce qui arrive à votre affaire et sur votre site.

Ne pas savoir interpréter correctement les résultats obtenus peut vous faire prendre de mauvaises décisions liées à vos prochaines actions. Et cela peut compromettre le bon fonctionnement et la structure dont vous disposez déjà.

Avant d’adopter toute mesure concernant les changements que vous devez mettre en place, il faut déterminer vos objectifs. Savoir ce que vous voulez atteindre aidera à choisir des indicateurs spécifiques qui aideront à réaliser des améliorations d’une manière concrète et correcte.

Ci-après vous trouverez quelques-uns des objectifs principaux du marketing de contenu :

  • La reconnaissance de la marque comme autorité dans le domaine
  • Engagement du public vis-à-vis de la marque
  • Rétention de clients
  • Génération de leads et de nouveaux acheteurs
  • Éduquer le marché
  • Aider les ventes

 

Toutefois, le choix de vos objectifs dépend du service ou du produit. Donc, chaque affaire peut avoir un objectif différent. L’important consiste à savoir choisir avec soin, pour parvenir ainsi à mieux réfléchir sur quels résultats vous devez mesurer.

Il est également important de savoir que mesurer est quelque chose que vous devez toujours faire. Ce n’est pas seulement à la fin de vos actions que vous devez le faire. Rappelez-vous de vous servir des indicateurs lors de la création, de la réalisation et de la finalisation de tout ce que vous faites. Ainsi, vous garantissez des résultats efficaces et objectifs.

1. CAC (Coût d’Acquisition de Client)

Le CAC est un indicateur qui détermine la valeur que vous dépensez pour amener un nouveau client jusqu’à votre marque. En d’autres termes, il s’agit de la valeur de chaque nouveau consommateur généré par votre stratégie de marketing. De ce fait, le coût d’acquisition de client est en rapport direct avec le marketing que vous réalisez.

Cet indicateur est calculé en additionnant le coût de vente et le coût de marketing.

CAC = coût de vente + coût de marketing

Ainsi, si le CAC est élevé, cela signifie que vous devez revoir vos stratégies de marketing et évaluer si cela vaut réellement la peine de vendre certains services ou produits.

Mais si les résultats sont l’opposé, donc un faible coût d’acquisition de client, cela signifie que vos stratégies de marketing marchent bien. Alors, c’est le moment de décider si vous pouvez encore améliorer cela. Après tout, même si quelque chose marche bien, vous pouvez toujours penser à des ajustements pour que cela soit encore meilleur.

2. LTV (Lifetime value)

La valeur du temps de vie du client (LTV) indique combien vaut le client pour l’entreprise.

Savez-vous combien de temps chaque client reste fidèle à votre marque ? Et combien il dépense tout au long de son l’interaction avec vos produits ?

Connaître ces chiffres signifie comprendre la recette potentielle et les futurs bénéfices qui peuvent être générés par un client. Il s’agit donc de la valeur du bénéfice net de chaque personne durant le temps où elle est en contact avec votre marque.

Le LTV est calculé à partir de la multiplication du ticket moyen de l’acheteur par la récurrence de ces achats lors des mois durant lesquels il est votre client.

LTV = achat moyen X nombre d’achats

ou

LTV = valeur dépensée (prix) X mois en tant que client

3. ROI (Return on Investment)

Comprendre quel a été le retour sur investissement acquis équivaut à savoir si votre produit est parvenu à apporter un retour financier après tout l’argent que vous y avez investi. En fait, cela signifie quantifier combien vous avez gagné pour chaque somme que vous avez dépensée.

Il s’agit d’un indicateur simplifié et général de performance financière qui évalue la rentabilité de vos investissements. Ce qui veut dire que son objectif consiste à mesurer si ce que vous avez fait a généré des retours positifs.

Pour mesurer le ROI, vous devez soustraire la valeur de l’investissement du gain, diviser ce résultat par la valeur que vous avez investie et multiplier ce résultat par 100.

ROI = gain sur investissement – valeur de l’investissement

————————————————————-     x 100

valeur de l’investissement

 

4. Taux de rejet (Bounce Rate)

À l’aide de cet indicateur, vous parvenez à identifier le volume de visiteurs qui ont accédé à votre page une seule fois et qui, pour une raison quelconque, n’ont pas continué à naviguer sur votre site. Réussir à quantifier le nombre d’accès uniques est important pour que vous perceviez si votre site ou votre blog a une bonne utilisabilité.

Si le taux de rejet est élevé, vous devez réfléchir aux façons d’améliorer l’expérience de l’utilisateur sur vos pages. Il sera ainsi possible d’augmenter le temps de permanence des gens sur votre site. Et cela peut faire qu’ils se transforment en visiteurs, leads ou même clients.

Conseil bonus

Si vous êtes arrivé jusqu’ici, vous avez compris l’importance d’avoir des objectifs et de mesurer vos résultats pour atteindre ce que vous avez défini dès le départ.

Vous avez aussi connu 4 indicateurs à même de vous aider à définir vos prochaines actions pour que votre marque devienne une autorité dans votre niche de marché.

Et maintenant ? Que pouvez-vous faire maintenant avec tous ces indicateurs ?

Après cela, vous pouvez suivre ces 4 étapes pour mieux identifier les changements à faire :

  1. Définissez et écrivez quel est le problème auxquels vous êtes confrontés.
  2. Établissez une liste de solutions possibles.
  3. Déterminez quelle serait la solution que vous utiliserez.
  4. Mettez-la en pratique !

Dès que vos nouvelles stratégies sont en fonctionnement, rappelez-vous de les mesurer à nouveau. Et si les résultats ne sont pas encore ceux qui étaient attendus, utilisez d’autres solutions auxquelles vous aviez déjà pensé auparavant.

Le secret de votre succès consiste à faire et de tester tout ce que vous avez en main. Ainsi, il est possible de comparer ce qui a marché et ce qui n’a pas encore marché pour trouver la version parfaitement adaptée à votre public.

Vous avez aimé ces conseils sur les indicateurs que vous devez tenir à l’œil ? Regardez aussi cette vidéo sur la façon de définir des indicateurs de marketing adaptés à votre affaire numérique !

Notre site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation.