Beaucoup de clics sur mes annonces mais peu de ventes. Que faire ?

Beaucoup de clics sur mes annonces mais peu de ventes. Que faire ?

J’ai beaucoup de clics sur mes annonces, mais aucune conversion. Que faire ?

Lorsqu’il s’agit de publicités payantes, savoir ce qu’il ne faut pas faire peut faire une grande différence dans votre stratégie

Récemment, nous avons vu que la publicité payante est la voie la plus rapide pour attirer de la visibilité pour votre marque, pendant que vous travaillez à votre stratégie organique.

À partir du moment où vous attirez le public qualifié vers votre page, la prochaine étape est de garantir que les leads s’inscrivent pour recevoir votre offre.

« Mais que puis-je faire pour transformer les clics de mon annonce en conversions ? »

Si vous avez encore des doutes sur la façon d’optimiser votre page pour la conversion, un conseil qui aide beaucoup est savoir ce qu’il ne faut pas faire.

Erreurs communes qui peuvent compromettre vos ventes

Page de destination

La page de destination est vers où le lead est dirigé lorsqu’il clique sur une annonce.

Si votre lien amène à une page générique, dans laquelle l’utilisateur doit naviguer par le menu entier, jusqu’à découvrir comment il peut acquérir le produit, vous allez l’éloigner de l’objectif principal : réaliser l’achat, et pire, il risque d’aller chercher des offres similaires sur d’autres sites.

Comment éviter cette erreur :

Le lien de votre annonce doit diriger le lead vers une squeeze page propre, dans laquelle il pourra en savoir plus sur le produit en question.

La Squeeze est à la base une page de capture de leads. Composée normalement d’une image attrayante et d’un formulaire, qui amènera à une action postérieure.

Il vous appartient, en tant qu’annonceur, de vous assurer que la page de destination est réactive et s’adapte à tous les dispositifs mobiles.

Et pour quoi cela est-il important ?

Des études récentes réalisées par l’IBGE montrent que le téléphone portable est le principal moyen de connexion à internet aujourd’hui.

Ce qui signifie qu’il est fort probable que votre prospect accède à votre offre par le portable, alors qu’il fait d’autres choses.

L’avantage évident de créer une page centrée sur la conversion, plutôt que d’orienter votre audience vers une page générique, est que vous augmentez encore plus la chance de réaliser une vente.

Au cas où vous travaillez avec génération de leads, votre squeeze page devra orienter votre visiteur vers le formulaire de capture d’e-mails.

Une fois dans votre base d’e-mails, vous aurez plus de temps pour travailler ce lead et le faire progresser dans le parcours de l’acheteur. En offrant toujours un contenu de valeur en échange de chaque action qu’il réalise dans votre site.

Chez Hotmart, nous simplifions le travail du producteur numérique, en mettant à disposition une page de ventes complète, dès qu’il adhère à la plateforme.

Dans ce post ici nous parlons des pages de vente que nous proposons.

Informations sur le produit

Si le lead a cliqué sur votre annonce, vous pouvez conclure qu’il s’est intéressé à votre proposition, mais vous avez tort de penser que la vente est déjà garantie.

La bonne nouvelle est que vous avez au moins 50% de chance de conversion. Une des erreurs les plus communes à cette étape est d’offrir des informations imprécises ou incomplètes.

Comment corriger :

Une bonne page de ventes doit répondre à tous les doutes et objections de votre client.

Dans le cas de produits numériques il faut afficher clairement :

  • le thème du cours
  • les matériels disponibles (e-book, cours vidéo, fichier audio)
  • quantité de modules
  • valeur de l’investissement
  • options de payement
  • politique de confidentialité
  • termes d’utilisation
  • Disclaimer : terme d’absence de responsabilité. Il est important de dire clairement que les résultats promis par le Producteur peuvent être influencés par d’autres facteurs.

Et avant tout : valorisez votre proposition !

Montrez ce qui fait la différence par rapport à la concurrence.

Invitez un client à donner son avis sur votre produit, et si vous le jugez intéressant, ajoutez des fonctionnalités de review.

La page de ventes doit aussi comporter, obligatoirement, d’autres canaux de contact. Il peut s’agir d’un numéro de téléphone ou d’un e-mail de soutien, si votre cliente a l’un ou l’autre doute.

Page de checkout

Si votre page de checkout dispose d’un formulaire étendu et avec trop de champs, votre vente, en sera certainement affectée.

Le conseil dans ce cas est d’opter pour un checkout optimisé et objectif, qui facilite le processus d’achat.

Votre page de payement doit laisser transparaître une impression de sécurité et de crédibilité.
Le certificat de sécurité (SSL) et les politiques de dévolution doivent être clairs pour que l’utilisateur se sente en sécurité lorsqu’il enregistre les données de sa carte de crédit ou son numéro de compte.

Call to action

Le Call to Action (CTA) est le nom que nous donnons à l’action principale de la page. Il peut s’agir de s’inscrire pour recevoir une newsletter, faire le téléchargement d’un e-book, s’abonner à un programme d’avantages, regarder une vidéo.

Quel que soit l’objectif de votre annonce, le bouton de CTA doit être placé stratégiquement sur la page, de façon à ce que le lead n’ait pas besoin d’utiliser la barre de défilement.

L’erreur la plus commune est de ne pas mettre en évidence votre CTA. Pour améliorer cela, en plus du placement correct du bouton de Call to Action, vous devez investir dans son apparence.

Selon Eva Heller, auteur du livre La Psychologie des Couleurs, chaque couleur est perçue par une zone différente du cerveau, ce qui rend certains stimuli visuels plus perceptibles que d’autres.

Pour arriver à cette conclusion, elle a interviewé plus de deux mille personnes de différents âges et professions, y compris des designers et architectes qui travaillent directement avec les couleurs.

Dans le marketing numérique, 93% des consommateurs considèrent que l’apparence visuelle est le facteur qui contribue le plus à la décision finale d’achat.

Des couleurs telles que l’orange et le jaune stimulent une action directe et peuvent être de bonnes options.

La couleur doit être toujours différente du plan de fond de la page, pour faciliter la lecture et aider le lead à identifier rapidement quelle est l’action principale que nous attendons de lui.

Sur le message, soyez court et objectif. Vous pouvez aussi mettre en avant l’idée d’urgence pour persuader votre lead : il a besoin de croire que votre offre est incontournable pour acquérir votre produit le plus vite possible !

Stratégie d’e-mail marketing

Une pratique commune à certains entrepreneurs et entreprises est celle de remplir la boîte de réception d’e-mails de votre base avec diverses offres, sans segmentation ou fréquence définie.

Pour cause de manque de critère dans les envois, beaucoup de de ces messages sont bloqués automatiquement par les filtres de l’e-mail et dirigés vers les SPAM.

Ceux qui ne le sont pas, finissent par être oubliés dans la boîte de réception et très souvent, l’utilisateur demande l’annulation de son inscription à cette liste.

Avoir une bonne stratégie d’e-mail marketing est fondamental pour enrichi la relation avec votre lead et le maintenir actif.

Pour faire cela de manière efficace, vous allez avoir besoin de segmenter votre base.

Séparez les leads qui ont déjà acquis une de vos offres, de ceux qui ont rempli le formulaire et ont renoncé à l’achat, car après tout, ils sont à des étapes différentes dans le parcours de l’acheteur.

Utilisez de bons outils pour l’envoi et la surveillance de ces e-mails.
Ces outils vont vous donner des informations précises sur le taux d’ouverture, le taux de clics et le taux de rejet, qui vont être utiles pour orienter vos prochaines annonces.

Et n’achetez, en aucun cas, une liste d’e-mails d’un autre entrepreneur ou entreprise. Indépendamment du fait que sa niche de marché soit la même.

L’utilisateur ne réagit pas bien lorsqu’il reçoit des e-mails sur des sites et services qu’il n’a jamais utilisé et sur lesquels il ne s’est jamais inscrit.

Dans ce cas, votre divulgation peut devenir dérangeante.

Copywriting

Le copywriting est l’art de persuader des visiteurs à réaliser une action déterminée : il peut s’agir de s’abonner à votre Newsletter, de cliquer sur votre annonce, ou même d’acheter votre produit.

Si votre message n’est pas aligné sur votre proposition, l’utilisateur abandonnera certainement votre page et là, votre conversion s’est envolée.

À ce propos, il est essentiel que vous connaissiez votre audience et que vous ayez déjà votre persona extrêmement bien définie.

Utiliser des mots génériques dans votre annonce, ne fait de vous qu’un de plus dans la multitude. Particulièrement si le mot-clé choisi n’est pas lié à ce produit et n’est pas cité dans votre page de ventes.

Le bon choix ici est d’opter pour un langage qui génère une identification et une empathie chez votre public, qui attire l’attention et l’emmène vers l’offre qu’il attend, en cliquant sur votre annonce.

Cela t’aidera à être plus assertif au niveau de votre offre.

Au cas où vous utilisez Google Adwords pour véhiculer vos annonces, vous pouvez ajouter des mots-clés négatifs afin d’affiner le passage et de restreindre votre annonce aux utilisateurs qui sont déjà plus qualifiés pour acheter votre produit.

Surveillance de la performance de vos annonces

Des producteurs débutants tendent à laisser cette étape de côté, que ce soit par manque de connaissance des outils ou parce qu’ils lancent des campagnes de façon sporadique.

En passant le stade de l’analyse, ils ne parviennent pas à distinguer les points positifs et négatifs de votre annonce, et continuent en répliquant à des variations du même argument.

Un grand nombre d’entre eux ne savent pas à quel point le processus est simple, et que la majorité des outils pour faire une analyse complète de votre audience est proposé par l’Analytics.

Il suffit d’avoir un compte e-mail de Google et voilà ! Toutes les informations que vous devez savoir vont être ici, y compris d’où viennent vos accès, les termes les plus recherchés liés à votre offre et le taux de conversion de votre annonce.

Le test multi-variable ou test A/B, est une autre excellente ressource pour découvrir pourquoi votre annonce ne convertit pas.
Il suffit d’amener des annonces avec un texte et une image différents vers le même public et d’analyser celui qui développe la meilleure performance.

Il est recommandé de tester un élément à la fois. Vous obtiendrez ainsi un résultat plus assertif sur l’élément qui porte préjudice ou contribue à la performance de votre annonce.

Il est important de savoir que le processus n’est pas toujours linéaire et vous devrez tester différentes hypothèses jusqu’à découvrir la bonne façon d’aborder votre public.

N’oubliez pas de documenter vos découvertes pour que, dans le futur, les personnes qui travaillent avec vous sachent ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas dans la divulgation de votre produit numérique.

Cet article vous a été utile ? Laissez nous un commentaire

 

Nosso site utiliza cookies para melhorar sua experiência de navegação.