L'art de choisir la mauvaise carrière

L'art de choisir la mauvaise carrière

Flashback : Vous êtes au lycée et vous devez choisir qu'elle poursuite d'étude vous allez réaliser. Mais aujorud'hui vous voulez tout changer ! Que faire ?

Un être humain adulte fait environ 35 000 choix par jour; de façon consciente ou non. Vous-même, vous venez de décider que vous allez lire ce texte-ci. Dans ce post nous allons vous parler d’un sujet fondamental dans la vie d’un homme : nos choix professionnels. Pourquoi nous choisissons la carrière que nous choisissons ? Et pourquoi cette décision est-elle souvent incorrecte ? Comment découvrir si cette profession est réellement faite pour vous ? Et quelles alternatives avez-vous pour vivre de vos passions ?

 

Très tôt dans notre histoire, nous devons définir quel sera notre métier. Ce choix va alors conditionner notre carrière. Et oui; c’est une décision est lourde de conséquences et très difficile à prendre. Oh, bien sûr, il existe ceux qui ont découvert leur grande passion depuis très jeune et j’admire ce type de personne. Mais, si ce n’est pas votre cas, rejoignez-moi.

Il s’agit d’un sujet que je traite tous les jours, car la mission de Hotmart c’est de permettre que les gens puissent vivre de leur passion, et cela a une connexion très forte avec votre carrière.

POURQUOI nous avons choisi la mauvaise carrière ?

  •   Nous sommes immatures pour prendre une décision.

Le manque de maturité est la première raison et la plus évidente. C’est aussi la plus commune entre les nouveaux venus dans la vie adulte. Je me rappelle du lycée, où nous avions des tests d’orientation qui étaient supposés nous donner des réponses à tous nos problèmes.

 

Comme j’étais toujours curieuse et que mon écriture n’était pas mauvaise, j’ai choisi sans y hésiter d’étudier le journalisme. Après avoir choisi le journalisme et être allé à l’université, j’ai découvert que je devrais travailler dans la rédaction d’un journal, ou d’un magazine. Le temps passait et j’avançais dans mes études, j’étais chaque fois plus inquiète et je me rappelais que je n’aimais aucune partie de tout cela. Peut à peut je me rendais compte que je n’aimais pas le Journalisme en soi. Mais je ne pouvais pas abandonner, j’étais presque à la fin et l’université était assez chère. Qu’est-ce que j’allais faire après ma sortie ? C’était la seule chose que je faisais de bien. J’allais tout abandonner ?

  •   Nous ne choisissons pas vraiment.

Croyez-moi, il est encore commun que les parents guident leurs enfants depuis très petits pour qu’ils fassent le bon choix – selon leur opinion. Je ne les juge pas ; ils souhaitent que leurs enfants réussissent, pour pouvoir avoir une bonne qualité de vie. Mais faire des choix pour ses parents est quelque chose de dangereux qui peut créer des conflits dans le futur.

  •   Ne pas aller à l’université n’est pas une option.

Ceci est un processus si naturel dans la société que nous ne posons même pas de question. Il ne faut pas analyser notre système scolaire très longtemps pour conclure qu’il y à un problème : il n’existe pas une formation pour toutes les professions possibles dans le monde, tout simplement. Aucun blogger n’a fait un cours de blogger, n’est-ce pas ?

  •   Notre profession des rêves n’existait pas tout simplement.

Merci la technologie. Elle a ouvert de l’espace pour les innovations qui n’existaient pas avant et qu’aujourd’hui sont très en évidence ! Des analystes marketing, de Réseaux sociaux, des spécialistes en référencement (SEO), des Producteurs Numériques, des Affiliés, des Développeurs d’application et Analystes de Big Data étaient très rares il y a 10 ans.  Et ceci est un cycle naturel, qui va continuer à se produire à la mesure que la société avance.

  • La réussite est synonyme de monde corporatif.

Ou c’était ce que l’on croyait.  Au fil des années, j’ai commencé à découvrir que la réussite est un facteur subjectif et spécifique de chaque personne. Il y a ceux qui recherche le besoin de prestige, reconnaissance et un salaire élevé pour être heureux. Il y a ceux qui en considèrent le fait de faire ce qu’ils aiment plus la réussite, indépendamment du retour financier.  Il y en a ceux qui rêvent de pouvoir travailler depuis chez eux et passer plus de temps avec la famille. La liste est grande et particulière.

Dès que j’ai découvert que cette hiérarchie congelée de grandes corporations n’était pas pour moi, je pensais qu’il y avait quelque chose d’erroné dans tout cela. Je n’allais pas m’adapter à un domaine auquel je n’étais vraiment pas passionné.

 

Que pouvons-nous conclure jusqu’ici ? Que c’est très facile de choisir la mauvaise carrière ! Et vous ne devez pas vous sentir coupable à cause de ça. Comme vous pouvez voir, il y a plusieurs facteurs pour déformer notre décision.

Ma situation était celle-ci : j’étais encore super curieux avec le monde, j’aimais bien écrire, mais je ne savais pas comment transformer tout cela en profession. Je ne serais définitivement pas devenue journaliste. Et cela me dérangeait beaucoup !

J’avais besoin donc d’identifier que j’avais vraiment choisi la mauvaise carrière.

 

Comment identifier si vous avez choisi la bonne carrière ?

Vous ne pensez qu’à ça.

Pour vous, ce qui importe c’est d’avoir votre salaire sur votre compte. Bien sûr, payer les factures c’est important, mais si vous vous concentrez qu’à ça, vous avez 29 jours malheureux pour le seul jour où vous recevez votre salaire.

Vous vous plaignez beaucoup.

Et là vous devez être très honnête pour l’admettre. Avec vos amis, parents et vous ne perdez pas une occasion de dire que vous n’aimez pas votre travail et que si vous pouviez, vous le quitteriez. Tout d’abord, reconnaissez-le, continuez à lire cet article, car peut-être que les prochains éléments vont éclaircir votre esprit.

Vous pensez constamment en alternatives.

Vous aimeriez beaucoup travailler avec quelque chose d’autre, quelque chose qui vous donnerait plus de plaisir, mais vous n’arrivez pas à penser clairement à quoi ça pourrait être. Ou encore : vous le savez déjà, mais vous avez peur de risquer, vous auriez dû commencer tout à nouveau et cela peut vous donner un peu de travail.

Vous y êtes arrêté dans le temps.

Si vous faites la même chose depuis longtemps, sans motivation pour en apprendre plus, pour en faire plus, faites attention ! Ce signe de stagnation peut être une forte indication que vous n’aimez pas ce que vous faites et votre zone de confort vous en a protégé voracement.

Vous n’avez pas d’objectif.

D’accord, il peut être assez difficile de trouver un objectif dans la vie. Mais si vous travaillez tout simplement pour payer les factures, vous n’en avez pas, c’est indiscutable. Comme je suis très inquiète, je cherche toujours de renouveler les miens. Et ils ne sont jamais liés à l’argent. L’argent peut être un moyen de conquérir vos rêves, mais jamais une fin à atteindre.

Vous ne réussissez jamais à répondre à vos attentes

Là vous devez faire attention pour savoir différencier si la carrière que vous avez choisie est vraiment celle pour vous ou si vous n’y êtes pas engagé. Aucune autre carrière ne sera facile, au contraire il n’y aura pas d’émotion, n’est-ce pas ?

J’ai eu tous ses symptômes et j’ai conclu que ce qui était le plus urgent c’était de résoudre ces problèmes. Par chance, un ami m’a présenté le Marketing de Contenu sur internet.  Et tout a changé. TOUT.

C’était un monde si nouveau, si dynamique, qui se modernise rapidement, que je voulais tout apprendre sur ce sujet, et ce le plus vite possible, car c’était vraiment amusant. Quelques années sont passées et quand même je sens que c’est toujours de la nouveauté.

Après quelque temps dans le domaine, je suis arrivée chez Hotmart.

Et la mission de Hotmart est de permettre que les personnes vivent de leurs passions. Coïncidence ou non ? (Vous ne connaissez pas Hotmart ? Cliquez ici.)

C’est pourquoi je partage mon histoire avec vous. Tout comme j’ai trouvé ma passion, je veux que d’autres personnes trouvent là leurs également !

Et après cette marche, je veux partager quelques points fondamentaux pour que vous puissiez découvrir vos passions.

  •   Vous avez déjà remarqué que quand vous êtes amoureux, vous ne parlez que de la personne dont vous êtes amoureux ? Découvrir ce que vous aimez plus faire c’est aussi plus au moins comme ça. Pensez aux sujets dont vous aimez en parler, que vous aimez en savoir plus et que vous perdez la notion du temps quand vous en lisez.
  •   Pensez aux activités pour lesquelles vous avez un contrôle total pour exécuter et pour lesquelles vous n’avez pas besoin d’aide pour les réaliser. Et même quand vous avez des difficultés, vous parvenez à les résoudre facilement. Pensez, par exemple, aux activités pour lesquelles les gens vous demandent de l’aide.
  •   Considérez toutes les options. Si vous avez découvert que vous êtes dans le mauvais chemin, ne vous inquiétez  pas. Peu importe s’il vous faut recommencer à partir de zéro.

Considérez un changement de domaine, d’emploi, pourquoi pas ? Plusieurs utilisateurs de Hotmart ont changé leurs longues carrières pour entreprendre dans le domaine qu’ils aimaient le plus, même sans savoir entreprendre !  Ils ont appris à être affilié ou producteurs numériques et ils ont donc découvert de nouvelles opportunités. (Et cela nous a inspiré aussi à créer un cours gratuit sur l’infoprenariat pour les débutants, Hotmart Academy) à l’instar d’eux, considérez l’option d’entreprendre ! Un des tabous est qu’il est nécessaire d’effectuer un grand investissement pour le faire, et cela n’est pas toujours une prémisse. Réfléchissez à la manière dont vos talents peuvent transformer votre façon de gérer votre carrière.

  •   Soyez réaliste. Indépendamment de la carrière que vous choisissez, vous aurez des hauts et des bas. C’est tout à fait impossible de transformer tous vos jours en bonheur incroyables. Et vous ne pouvez pas être découragé à cause de ça, d’accord ?
  •   Analysez si votre passion vous amène quelque part. Des intentions sont des objectifs qui vous rendent plus heureux, complet et réalisé. Il n’y a pas de limite pour les intentions, vous pouvez en découvrir plusieurs si vous le souhaitez vraiment et intensément. Il est possible que la construction d’un business qui va affecter la vie des personnes, avoir une famille, voyager le monde, avoir une maison ou tout type d’autre chose qui est vraiment importante pour vous. Si votre carrière vous aide à les atteindre, c’est un signe que vous êtes dans le bon chemin.
  •   N’ayez pas peur de faire des erreurs. Savoir faire face aux erreurs est une manière rationnelle d’évoluer. Plus expérimenté vous êtes, plus convaincantes seront vos décisions.

Pendant mon parcours, avant de découvrir que j’aimais vraiment travailler avec le marketing de contenu, j’ai été aussi professeure de danse, j’ai créé une chaîne YouTube et j’ai ouvert un e-commerce de vêtements. J’ai considéré toutes les options. Toutes ces options ont été très amusantes, mais aucune m’a fait sentir ce que je sens chez mon travail actuel.

Après avoir écrit sur un papier des objectifs que je souhaitais attendre dans ma vie, j’ai découvert que jusqu’ici il n’y a eu pas de chance dans mon parcours. Il y a eu beaucoup de persistances, beaucoup de questionnements et un peu de patience.

Dans mon entretien d’embauche, j’ai dit à une des nos recruteuses que j’aimerais bien faire un changement significatif dans la vie de 3 personnes au long de ma vie. Et bien, si ce texte est significatif pour au moins 3 personnes, je serais déjà très heureuse !

Si vous êtes l’une de ces personnes, racontez-moi et partagez ce post pour que plus de personnes puissent réfléchir à propos de leurs choix professionnels.

J’espère que la phrase “vivre de vos passions” est aussi significative pour vous que pour moi, pour mes collègues au travail et pour tous nos utilisateurs.

 

Notre site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation.