Qu'est-ce que le Design Thinking et comment l'appliquer à votre business ?

Qu'est-ce que le Design Thinking et comment l'appliquer à votre business ?

Le Design Thinking est déjà utilisé par de grandes organisations pour aider dans la prise de décision. Apprenez à appliquer cette approche.

Imagine-s’il existait une approche qui aidait dans le processus de prise de décision et qui donnait une vision plus vaste de toutes les options disponibles ? La bonne nouvelle est que cela est déjà utilisé pour des entreprises tels que Nike, Procter & Gamble et Apple pour résoudre des problèmes et pour la maximisation de profit.

Dans cet article, nous allons vous présenter le Design Thinking. Ne vous inquiétez pas, le nom est trompeur et cette pratique n’est pas liée au professionnel du design.

En ce moment, vous pensez peut-être : “Nike et Apple sont de grandes entreprises, donc pour faire du Design Thinking j’aurai besoin de beaucoup d’argent et de plusieurs employés.” Faux ! Le Design Thinking n’est pas lié aux ressources, mais à la manière dont nous utilisons ce que nous avons déjà en mains.

 

Vous verrez ici :

Qu’est-ce que le Design Thinking ?

Comment cet abordage est apparu ?

Quelles sont les étapes de Design Thinking ?

Est-il possible de l’appliquer dans les petits business ?

Comment utiliser votre persona dans le Design Thinking ?

Qu’est-ce que le Design Thinking ?

Tout d’abord, le Design Thinking n’est pas une méthodologie. Le mot “méthodologie” veut dire qu’il existe une formule prête et un pas-à-pas à suivre.

Le Design Thinking n’est pas la solution, mais un chemin pour la trouver, qui sera différent selon le problème.

Il ne s’agit pas du design, mais il est inspiré par ce domaine de connaissance.

Finalement, qu’est-ce que le Design Thinking ?

“Le Design Thinking est une approche pour l’innovation centrée sur l’être humain.  Il allie la pensée créative à celle des affaires pour générer de la valeur et et pour fournir des solutions à long terme” Arne Von Oosterom (Fondateur du Design Thinking Group)

En résumé, le Design Thinking aide à définir les objectifs et à tracer les meilleurs moyens pour atteindre ces résultats et surtout pour les maintenir et les optimiser.

Comment cette approche est apparue ?

Le Design Thinking est apparue il y a plus de 70 ans, il est donc plus vieux que presque tous qui sont en train de lire ce texte.

Selon le site Interaction Design Foundation, l’idée d’utiliser de nouvelles méthodes pour les problèmes complexes a gagné en puissance pendant la Deuxième Guerre Mondiale, un moment qui a beaucoup changé les modèles de gestion, production et design, en adaptant ce processus pour la production en grande échelle.

Des ingénieurs, architectes et même scientifiques ont commencé à penser à la résolution de problèmes de manière collective. Ils ont été émulsionnés par les changements sociaux de la même période, y compris l’apparition de nouvelles puissances globales et nouvelles tendances de consommation.

Cette manière de penser a évolué jusqu’au début des années 50, quand les premières références de Design Thinking ont été appliquées dans d’autres domaines de connaissance, telles que la communication et l’industrie pharmaceutique. Au fil du temps, d’autres professionnels ont vu qu’il était possible de développer leurs résultats, de “prendre du recul pour regarder le tout”, et ils ont commencé à restructurer et à moderniser les processus déjà existants, concentrés cette fois sur leurs objectifs à moyen et long terme.

Tout ce processus évolutif a abouti au modèle de Design Thinking utilisée aujourd’hui,  qui est la jonction de trois facteurs : ce que les gens veulent + ce qui est viable pour le marché  + ce qui est technologiquement possible.

Quelles sont les étapes de Design Thinking ?

Utilisons l’exemple d’un infoproducteur pour présenter chaque phase de Design Thinking. Lucas a un cours en ligne sur la cuisine végétalienne. Il a beaucoup d’élèves, mais il dépense beaucoup pour des campagnes publicitaires sur les réseaux d’annonces, ce qui fait que le coût d’acquisition de ses clients soit très haut.

Il décide donc d’arrêter de faire des annonces et ses ventes ont diminué 37%.

Immersion : l’identification du problème.

Pour résoudre un problème, il faut d’abord connaître son origine. Dans la plupart des cas, les infopreneurs ne savent même pas qu’ils ont un problème, car ils obtiennent de bons résultats.

Néanmoins, un petit changement peut amener un résultat encore meilleur. Le problème n’est pas toujours énorme, il peut être seulement une opportunité d’amélioration que vous laissez passer.

L’étape d’immersion consiste à évaluer la performance de votre entreprise et la qualité de votre produit en considérant le point de vue de tous ceux qui sont impliqués : des gens de votre équipe,

les fournisseurs et le client final.

Pour cela, il faut faire plusieurs recherches, entretiens avec des consommateurs et recherche de tendances (CoolHunting), mais il faut  surtout réaliser plusieurs exercices d’observation. L’observation est ce qui nous permet de différencier ce que les gens font/aiment vraiment de ce qu’elles disent qu’elles font/aiment.

Mais ne vous inquiétez pas, il ne faut pas suivre vos clients dans la rue pour connaître leur comportement. Actuellement, il y a des outils qui vous aident à observer votre client sans sortir de l’ordinateur.

Dans le cas de Lucas, il a probablement deux problèmes :

Les gens ne voient pas la valeur sur son offre : Plusieurs utilisateurs accèdent la page de ventes, mais ils ne se sentent pas en confiance pour effectuer l’achat, car il ne comprennent pas comment ce produit-là va les aider à résoudre un problème.

La segmentation des campagnes n’est pas bonne : Le coût par clic est haut, car l’annonce apparaît aux personnes qui ne sont pas intéressées par le  produit.

Processus de création d’idées : création de solutions

Après avoir identifié le problème, qui peut être aussi une opportunité d’amélioration, c’est le moment du  brainstorming, c’est-à-dire la proposition d’idées pour le résoudre.

Pensez aux solutions que pourrait ajouter de la valeur au chemin d’achat de votre client. Croyez-moi, vous aurez assez de temps pour vérifier si votre idée est applicable pendant la prochaine étape.

Mais il est important qu’un maximum de personnes participe à ce brainstorming, y compris celles qui peuvent être avantagées à travers de la solution proposée. N’oubliez pas de documenter votre processus et vos idées.

Si vous vous consacrez vraiment sérieusement à cette étape, la liste sera énorme !

Des idées qui peuvent aider Lucas à améliorer vos ventes ou à diminuer le coût avec des annonces :

 

– créer des petit cours en ligne pour faire connaître le produit ;

– annoncer sur des sites spécifiques de produits végétaliens ;

– offrir une dégustation de plats dans les restaurants ;

– créer un jeu interactif sur votre page de ventes, etc.

Création d’un prototype : votre idée en action

Le prototype est l’étape de validation des idées présentées, le but est de voir ce qui s’applique vraiment à votre projet et d’agir.

Bien qu’il s’agisse de la dernière étape de votre parcours, le prototype peut se produire au fur et à mesure des autres phases. Cela fonctionne comment ? Vous avez une idée, vous créez un prototype, vous l’essayez pour un public plus petit et vous évaluez les résultats. Selon le résultat, cette idée peut être mise en oeuvre, mais cela ne vous empêchera pas de tester d’autres solutions pour le même problème.

Lucas a décidé de créer un défi en ligne pour augmenter l’engagement de son audience. Le gagnant du jeu reçoit l’accès au produit. L’idée a augmenté le trafic vers la page de ventes, mais il a vendu seulement quelques unités. Dans ce cas, il peut découvrir des formes d’optimiser le jeu ou faire quelque chose d’autre et ainsi de suite.

 

Est-il possible de l’appliquer dans les petits business ?

Avec l’exemple de Lucas, on peut voir que le Design Thinking peut être appliqué sur les business de différentes tailles..

La différence entre votre business et celui de Nike est la quantité de ressources que vous avez pour investir et la quantité de personnes qui seront engagées dans le processus.

Lorsque vous prenez des décisions avec empathie et basées sur les perceptions de vos clients et partenaires, il est beaucoup plus facile d’offrir une bonne expérience d’achat et, par conséquent, de fortifier votre réputation en ligne.

Il y a certains outils qui peuvent vous aider pendant les différentes étapes de Design Thinking.

–       L’analyse SWOT – sers à identifier les points forts, faibles, les opportunités et menaces à votre entreprise.

–       Benchmarking – recherchez ce que les entreprises de votre niche sont en train de faire, cela peut vous aider à identifier les opportunités d’amélioration dans votre business. Les chercheurs (Google, YouTube, Bing) sont vos plus grands alliés pour effectuer ces recherches !

–       Tout cela en plus de la construction du persona que nous allons vous montrer en détail bientôt.

Comment utiliser votre persona dans le Design Thinking ?

Tout produit ou service est développé pour quelqu’un. Si vous commencez un business en considérant seulement vos besoins, vous n’aurez certainement pas de bons résultats, peut importe la qualité de votre produit.

Et voilà l’importance du persona. Le persona est une représentation de votre client idéal, avec ses motivations, désirs, attentes et besoins. Ce profil est créé à partir des recherches et de l’analyse de données, qui identifient les caractéristiques les plus importantes des personnes qui accèdent votre page, achètent votre produit ou que vous suivent sur les réseaux sociaux.

Nous avons déjà une publication complète sur ce thème  dans notre blog. Dans cet article nous n’allons pas approfondir le concept de persona, mais montrer comment ce personnage vous aide dans le processus de Design Thinking, en répondant à trois questions simples :

Quand utiliser le persona ?

La création de personas est spécialement utile dans la génération et dans la validation d’idées pour un business. Considérez la phase de création d’idées, par exemple. Vous devez évaluer les craintes de votre persona et connaître ses attentes. Ensuite vous pouvez penser à de solutions qui répondent à ces attentes.

Dans plusieurs cas, il ne faudra pas changer votre produit, mais votre expérience d’achat. Cela va déjà vous économiser du temps et de l’argent.

Comment le persona influence-t-il le choix de meilleures stratégies ?

En général, les entrepreneurs se demandent combien  de personas qu’un business peut avoir. Ce nombre dépendra de la taille de votre affaire, et plus développé est votre business, plus de données vous devez créer pour des différents personas.

Le plus grand bénéfice de définir différents profils de consommateurs est de pouvoir développer des solutions personnalisées et efficaces en réponse aux besoins de ces groupes, au lieu de créer une solution générique.

 

Mieux comprendre ce qui motive votre utilisateur est le clé pour innover et pour conquérir la fidélité de vos clients. Le client satisfait reviendra toujours ou il indiquera votre service à d’autres personnes. Il s’agit d’un cercle ou tout le monde est gagnants : le client a une bonne expérience et vous vendez plus.

 

Le Design Thinking fonctionne

Comme vous pouvez le voir, le Design Thinking est une stratégie qui vise l’innovation et la solution de problèmes à partir d’une perspective plus empathique. Elle fonctionne donc pour tous les modèles d’affaires.

En effet, l’objectif de toute entreprise est de créer une relation durable avec ses clients et cela comment par l’offre de la meilleure expérience d’achat possible.

Vous aimez cet article ? N’oubliez pas de nous raconter ce que vous pensez dans les commentaires et de le partager sur les réseaux sociaux !

 

Nosso site utiliza cookies para melhorar sua experiência de navegação.